Conseil technique : monter sa vidéo après le tournage

Vous avez tourné votre film et vous avez donc des morceaux de vidéo, de sons, des images fixes.

Le montage consiste à raconter une histoire avec ce dont vous disposez. Il doit rendre votre contenu rythmé, intelligible et informatif. S’il est créatif, c’est encore mieux !

Vous pouvez faire le montage directement sur le smartphone, mais la petite taille d’écran va certainement vous gêner. Si possible, transférez donc vos fichiers sur un ordinateur Windows, Mac, Linux puis utilisez l’un des nombreux logiciels disponibles. Beaucoup sont gratuits et inclus de base. Nous vous en avons fait une sélection :

Sur tous les ordinateurs : Avidemux

Sur Windows : Windows movie maker, Kdenlive, Lightworks

Sur Mac : iMovie

Sur Linux : Open Shot, Pitivi

Par ailleurs, l’Internet regorge de tutos qui vous seront très utiles pour voir aider à utiliser le logiciel que vous aurez choisi.

Vous trouverez ici un exemple de montage d’une interview sur iMovie : https://youtu.be/sB7P0mRyRzI

Voici quelques unes des fonctionnalités dont vous disposerez pour réaliser votre montage :

– Ajouter une musique de fond (faible, pour ne pas couvrir les voix)

– Enchaîner différents plans et les entrecoupe avec des images fixes

– Ajouter un titre animé ou non de quelque secondes, ainsi qu’un générique de fin.  

– Inclure des sous-titres

Pense pas bête, à retenir !

Faites des choix. N’incluez pas tout ce que vous avez filmé ou enregistré pour bien tenir dans le format de 3 minutes maximum et pour ne pas endormir le jury et vos futurs spectateurs !

Divisez (vos pistes) pour mieux régner. Séparez la ou les pistes son des pistes vidéos afin de pouvoir enchaîner des plans visuels en gardant par-dessus un son continu.

Osez la simplicité. Vous pouvez vous contenter d’un montage brut, par copier-coller, pour donner du rythme et une impression de pris sur le vif.

Enfin, montrez votre montage à d’autres pour voir leurs réactions !

Conseil script : quel sujet pour ma vidéo ?

Scriptwriter

Vous avez décidé de participer au concours ?  Bravo ! Vous vous sentez à court d’idées ? Excellente nouvelle ! Si si, car cela signifie qu’un banal reportage vous semble insuffisant. Vous voulez vous dé-mar-quer ! Faites-vous confiance, pensez à ce qui vous intéresserait vous. Gardez en tête que l’objectif est de donner envie aux élèves de participer aux futurs FDM . Alors surprenez, soyez créatif.ve, faites-vous plaisir ! Voici quelques idées pour vous inspirer.

 Le FDM et moi : livrez votre vision personnelle. Trouvez une idée originale pour retracer votre expérience. Par exemple : le jour J, faites un reportage photo ou vidéo mais sans interview. Puis ajoutez en voix off au montage vos commentaires et choisissez une bande son qui illustre chaque partie : ce qui vous a plu, ce qui vous a marqué(s), ce qui vous a fait rire, vos déceptions etc. Vous pouvez rythmer votre vidéo de tableaux, c’est-à-dire

 Le FDM vu par les élèves : interviewez d’autres élèves sur leurs réactions à chaud : discussions avec les intervenants, idées et thèmes forts qu’ils ont envie de partager, découvertes de métiers, de formations, questionnements. Pensez à préparer vos questions !

 Le FDM vu par les intervenants :  interviewer les professionnels et les étudiants en direct pour avoir leur témoignage, leur opinion du forum, leur motivation à participer. Si la prise de son est médiocre, prendre des notes et enregistrez la voix off ensuite ou créez des sous-titres au montage.

 Les métiers qui vous font rêver : parlez des métiers qui vous attirent et que vous avez pu mieux découvrir durant le forum. Ou bien faites un top 5 des métiers qui vous vous ont fait le plus envie en décrivant pourquoi. Attention, dans ce cas, pensez à avoir des images pour étayer votre vision. Votre vidéo doit comporter des éléments recueillis sur place.

 La question clé : choisissez une question importante pour vous, que vous pourrez poser à différents intervenants que vous aurez sélectionnés. Par exemple :  « diriez-vous que votre métier est un métier de littéraire ou de scientifique ? », « en quoi diriez-vous que votre métier ou votre secteur a de l’avenir ? », ou « Comment imaginez-vous votre métier dans 10 ans ? », ou « Diriez-vous de votre métier que c’est un métier de passion ? » ou « l’essentiel dans votre métier, est-ce la rigueur ou la créativité ? », « que faut-il absolument aimer pour faire votre métier ?» ou encore « Que ne faut-il pas craindre quand on fait votre métier ?».

Voilà, cette liste est bien sûr ouverte et en réalité infinie. A vous de jouer. Inspirez-vous également des conseils sur l’angle à donner à votre sujet en consultant cet article.

Conseil technique : préparer et filmer une interview

Vous avez choisi d’intégrer une ou plusieurs interviews dans votre vidéo ? Suivez ces conseils pour être zen et efficace le jour du tournage.

AVANT LE JOUR J

Faites vos choix techniques : avec quoi allez-vous filmer ? Un smartphone sans doute mais allez-vous utiliser des applications ?

Rédigez votre trame d’interview : que vous ayez décidé d’interroger une ou plusieurs personnes, il est impératif de savoir d’abord ce que vous allez leur demander. Reportez vous à l’article sur le contenu ici.

Répartissez les rôles : si vous êtes seul, vous simplifiez l’organisation mais vous devrez tout faire. C’est possible bien sûr ! A plusieurs, définissez lqui sera cadreur, preneur de son, interviewver.

Faites une répétition quelques jours avant avec des copains ou la famille. 

Préparez votre matériel. Chargez le smartphone utilisé pour filmer. Désactivez le son (appels et messages indus, retour audio…). Nettoyez l’objectif 😉

LE JOUR J

GERER LA LUMIERE

Profitez de toutes les sources lumineuses disponibles, des lampes aux fenêtres jusqu’aux murs clairs. Si vous savez le faire, fixez la luminosité et l’exposition (mode AE sur certains téléphones) pour éviter les passages clair-obscur et faciliter votre montage.

FAIRE UNE BONNE PRISE SON

Les microphones internes des smartphones ne sont pas optimisés pour ce genre d’exercice. Il existe des micro-cravate ou de petits micros bon marché à brancher directement sur un smartphone. Mais vous pouvez faire sans. Veillez à ne pas obturer le micro. En système D, utilisez un second smartphone ou un petit enregistreur pour une meilleure prise son. Posez-le à proximité de l’interviewé sur un support plat pour éviter les bruits de frottement parasites, et mettez-le en mode «enregistreur». Au montage vous n’aurez plus qu’à associer l’image d’un smartphone et le son de l’autre.

MAITRISER LE CADRAGE

Ne placez pas la personne interviewée au centre du cadre mais légèrement sur la droite ou sur la gauche. Appliquée depuis toujours en peinture et en photographie, cette règle – appelée règle des tiers- permet d’obtenir des images claire et aérées.

Pour bien cadrer, imaginez que le cadre est découpé par 2 lignes horizontales et 2 lignes verticales formant un quadrillage de 9 rectangles.

Les points d’intersection de ces lignes, appelés lignes de force, vont attirer l’œil.

Le regard de votre sujet doit se situer sur la ligne de force supérieure, à  gauche ou à droite et vous fixer vous et non la caméra. Pour y parvenir, décalez-vous donc légèrement sur le côté, la caméra à hauteur des yeux de l’interviewé.

Bien positionner la caméra : placez-vous environ à 1m -1m50 de l’interviewé pour cadrer le buste et la tête.

Choisissez un format : horizontal pour avoir plus de champ, vertical pour plus d’originalité, mais n’en changez pas ou vous aurez des problèmes au montage. Veillez à ce que personne qui puisse être reconnu n’entre dans votre champ.

Ne tremblez pas : Pour avoir une image relativement stable, entraînez-vous. Changez de position dans les moments de silence (à couper au montage). Un pied ou un support fixe est confortable mais pas indispensable.

VARIER LES PLANS

Pour avoir une vidéo dynamique, vous aurez besoin au montage d’avoir des images et des plans différents : des cartons de textes, des illustrations, des plans fixes ou des plans plus large comme un plan en pied de la personne interviewée, des vues d’ensemble du Lycée, un plan plus serré de son visage, de ses mains, et un plan plus « créatif » comme une contre-plongée (image vue du dessous) ou un travelling. 

Vous pouvez utiliser des applications dédiées pour fimer. Retrouvez-en quelques unes ici, mais testez-les avant le jour J : https://polaroid.tech/fr/blog/6-applications-pour-filmer-avec-son-smartphone-n49

Pour vous aider, ce tuto très bien fait mais en anglais explique comment réaliser une interview façon broadcast https://youtu.be/FElRjwAeiRw

Un autre (en français) http://apprendre-le-cinema.fr/17-conseils-faire-film-smartphone/

Et un petit dernier, assez détaillé. https://www.lesnumeriques.com/telephone-portable/photographier-avec-son-smartphone-optimiser-cadrage-a3033.html

Bien sûr, la technique ne doit pas brider votre créativité !